La culture à bout de clic : Focus sur des initiatives en Martinique | Saison 2 Épisode 26

Accueil » Mercredis Connectés » La culture à bout de clic : Focus sur des initiatives en Martinique | Saison 2 Épisode 26
La-culture-a-bout-de-clic (1)

La culture martiniquaise à l’ère du digital

Le rôle des nouvelles technologies dans la culture caribéenne

Dans cette édition, nous explorerons comment la culture en Martinique se réinvente grâce aux nouvelles technologies. 

Ophélie Cohen nous parlera de la stratégie digitale de BuzzMag, incluant leur nouvelle application et l’utilisation de la réalité augmentée pour enrichir l’expérience utilisateur. 

Steve Zebina nous expliquera l’importance de la communauté cinéphile de Tropiques Atrium sur WhatsApp. 

Thomas Balmelle discutera de la refonte du site web de Madiana pour une meilleure accessibilité et expérience client.

Envie de maîtriser les Fondamentaux du Marketing Digital pour votre entreprise ?

 

3 mois de formation suffisent pour acquérir les compétences essentielles pour développer votre business grâce au digital.

Ophélie Cohen | Fondatrice du BuzzMag

Ophelie-Cohen-Fondatrice-BuzzMag

Qu’est-ce que le media martiniquais Buzz Mag?

 

BuzzMag est un média spécialisé sur les événements en Martinique, il a été créé, il y a 11 ans. Il se décline en format papier, trimestriel. Nous sommes aussi présents sur les réseaux sociaux. Nous avons un site web et une application mobile. 

Et en fait, on a créé effectivement ce média sur les événements avec l’idée de mettre en exergue bien sûr toute la richesse des événements martiniquais, que ce soit culturels, sportifs, professionnels, mais aussi plus largement de mettre en valeur l’attractivité du territoire et ceux qui font la Martinique.”

 

Sur quel canal digital, BuzzMag concentre ses efforts et pourquoi ? 

 

“Tout fonctionne assez bien, on le voit au niveau des utilisateurs, mais on a eu aussi envie assez récemment de créer une application, c’était un peu la suite logique en fait, pour avoir une expérience un peu plus intuitive.

Il y a un agenda des événements dans sa poche, offrir aussi des expériences et puis des services supplémentaires.”

 

Et on sait combien il est difficile de rentabiliser un média. Aujourd’hui, comment vous vous y prenez ? 

 

“Le modèle économique est très simple. Tous nos supports sont gratuits. C’est financé totalement par des partenaires et pour certains qui nous suivent depuis déjà 11 ans et qui sont fidèles.”

 

En quoi consiste la réalité augmentée dans un média et pourquoi avoir misé sur cette innovation ?

 

“La réalité augmentée est une technique qui est très simple. C’est tout simplement intégrer des éléments virtuels en 3D en temps réel, au sein d’un environnement réel. 

En gros, c’est combiner le digital, le réel tout en donnant l’illusion d’une intégration parfaite à l’utilisateur. 

Pour vous donner un exemple, la dernière couverture par exemple qui est avec Maher Bourouah, quand on scanne la couverture, il y a la tête de Bourouah qui sort du magazine, on a aussi par exemple son single en exclusivité qui va sortir au mois d’avril. 

Donc ça permet d ‘apporter une valeur ajoutée avec du contenu supplémentaire.”

 

Vous souhaitez créer un site vitrine sans coder ?

Découvrez la formation Google Sites, éligible au financement à 100%

Steve Zebina | Responsable de la programmation cinéma à TROPIQUES ATRIUM

Steve-Zebina-Responsable-programmation-cinema-TROPIQUES-ATRIUM

Qu’est ce qui a motivé le récent lancement de cette communauté de cinéphiles sur WhatsApp? 

 

“La naissance de ce CinéTropiques Club, vient de spectateurs, de spectatrices, de bénévoles qui ont travaillé avec nous et qui ont émis le désir de créer le groupe. Nos spectateurs ont envie de se rencontrer à la fin des films.”

 

Qu’est-ce que vous allez proposer comme contenu sur cette chaîne WhatsApp ?

 

“Nous partageons l’information sur nos différentes séances, des interviews de réalisateurs, des critiques de presse et puis aussi des avis de spectateurs.

Nous essayons de mettre les œuvres au centre de notre discours et faire que ces œuvres-là nous permettent de nous relier.”

Vous souhaitez vous aussi créer une communauté sur WhatsApp Business ?

 

Formez-vous à WhatsApp Business et il y a la possibilité de financer la formation à 100%.

Sur quel support digital Tropiques Atrium communique ?

 

“Nous avons un site internet, nous avons des réseaux sociaux. Nous communiquons aussi via des newsletters. 

Le cinéma demande une forme d’adaptation. Tropiques Atrium reçoit beaucoup d’événements, avec des formes différentes comme la musique, de la danse, des arts plastiques et puis des festivals ponctuels.

Nous essayons d’adapter notre communication. Et le digital devient un outil idéal parce que ça nous permet de modifier notre langage. Ça nous permet d’adapter notre langage, d’adapter nos formes aux différents types d’activités que nous proposons.”

Thomas BALMELLE | Directeur régional des exploitations du circuit cinématographique Elizé Madiana

Thomas-BALMELLE-Directeur-regional-exploitations-circuit-cinematographique-Elize-Madiana

Madiana a récemment opéré une refonte complète de son site web. Qu’est-ce que ce site amène de neuf ? 

“La volonté derrière était double. La première, c’était que l’information soit accessible le plus rapidement possible aux clients. Donc on a identifié qu ‘elles étaient les informations les plus attendues : l’horaire, les bandes-annonces et les séances en VO. 

Le deuxième point sur le site c’était de rester maître de notre outil, notamment par rapport au canal de vente. Donc on souhaite favoriser la vente à distance, la réservation via le site internet. Donc l’idée c’était de faire en sorte que cette réservation via notre site internet soit la plus efficiente possible pour qu’elle soit la plus pratiquée possible.”

Est-ce que vous savez comment les cinéphiles Martiniquais s’informent aujourd’hui ?

“Il faut en fait être présent partout. Parce que nos clients trouvent l’information à la fois sur les réseaux, à la fois sur le site, à la fois par le bouche à oreille. 

Donc l’utilité des réseaux sociaux dont vous parlez, c’est transmettre l’information mais c’est aussi et surtout pour créer une communauté. 

Alors pour le cinéma c’est très spécifique de créer une communauté parce qu’il faut à la fois qu’elle rassemble mais il faut pas qu’elle exclue. Parce que vraiment le cinéma c’est pour tout le monde.

On s’adapte en fonction de nos territoires. On est présent à la Martinique, en Guadeloupe et en Guyane. Donc on peut avoir des communications différentes selon les territoires, selon les cinémas, selon les jours, selon les films, selon la cible et selon les horaires. Donc c’est très spécifique.”

Est-ce qu’il y a une forte proportion aujourd’hui de personnes qui achètent leur place en ligne ?

“Alors, on a eu un gros pic de réservation via le site internet juste après la période, vous savez, et puis ça se stabilise autour de 30%. Grosso modo, 30 % de nos clients réservent sur le site internet.

C’est bien trois fois moins qu’en France, mais c’est très bien. Je crois que nos clients préfèrent venir directement sur le cinéma et avoir un échange avec nos conseillers, plutôt que d’acheter sur le site. “

On a l’exemple de quelques réseaux de cinéma ailleurs dans le monde qui eux veulent absolument favoriser la réservation sur Internet, qui eux ont fait le choix de supprimer toutes les caisses. Donc il n ‘y a plus de caisse, il n ‘y a que des bornes ou le site internet et donc un réseau comme le réseau Pathé Gaumont par exemple en France, eux c ‘est 90 % de leurs clients qui réservent via leur site internet. 

Ce n’est pas vraiment notre objectif. Madiana est un lieu de vie, on rencontre du monde, on prend le temps et donc c’est important qu ‘il y ait des échanges humains, voilà, ce n’est pas juste un espace où on vient voir un film.”

Pensez-vous qu’il sera possible d’offrir des expériences immersives comme ça dans un avenir proche, dans les salles de cinéma et ce au-delà de la 3D qui existe déjà dans vos salles ?

“Alors pour le coup, j’ai essayé la Apple Vision Pro et c’est vraiment exceptionnel. C’est une merveilleuse invention qui va bouleverser beaucoup de choses. 

Est ce que ça va bouleverser le cinéma ? Je ne sais pas. En revanche, ce que je sais, c’est que le cinéma fait partie de ces lieux dans nos sociétés où on se retrouve, on vient vivre un moment d’émotion entre amis, en famille, etc. Mais aussi avec des gens qu ‘on ne connaît pas. 

Et à part le cinéma, il y a quelques endroits qui le permettent. Le théâtre le permet, les concerts, etc. On peut vivre un moment d ‘émotion partagé. Mais quel autre lieu, à part le cinéma, permet de venir vivre un moment d ‘émotion avec d ‘autres personnes tous les jours ?

Plusieurs fois par jour, il n ‘y a que le cinéma. À ce tarif -là, il n ‘y a que le cinéma. Et donc je pense que si pour une raison ou pour une autre, le cinéma venait à disparaître, il serait réinventé. Je pense que c ‘est un besoin dans nos sociétés de se retrouver dans des lieux communs où on partage. 

Et donc, l’Apple Vision Pro, pour répondre à votre question, c’est merveilleux, mais ça détache complètement de ce concept de moment d’émotion. Donc, il y aura certainement une part de deux. 

De la même façon, Netflix et les plateformes n’ont pas remplacé le cinéma. De la même façon, les cassettes vidéo de l’époque n’ont pas remplacé le cinéma. Je ne pense pas que l’Apple Vision Pro remplace le cinéma, mais ça créera autre chose.”

S’INSCRIRE À LA NEWSLETTER MENSUELLE ↓