Facebook ads

Dans cet article, vous retrouverez les conseils et retours d’expériences de Manuel Mondésir, (directeur d’Awitec) et de Cindy Rubal Hoyer au sujet du cheminement d’un porteur de projet, lors de l’émergence de son idée de création d’entreprise.

Cindy, consultante en réglementation financière, bancaire et assurance a lancé en 2017 son propre cabinet de conseil, nommé Axiess.

Cette société a pour but d’aider les institutions telles que les banques compagnies d’assurances et intermédiaires financiers dans leurs démarches de mise en conformité et de demande de financement.

À travers Axiess, Cindy Rubal Hoyer prodigue également des formations à destination des dirigeants dans le domaine de la gestion des risques, d’organisation, de la réglementation et de la gouvernance.

Envie de vous former au Marketing Digital?

Découvrez notre formation :
• D’une durée de 3 mois

 

 

Par où commencer lorsqu’on a un projet entrepreneurial ?

Par Cyndy Rubal Hoyer et Manuel Mondésir


Vous êtes particulièrement intéressé par ce sujet ?

Vous retrouverez l’intégralité du webinaire abordant cette thématique ci-contre.

En premier lieu, il est important de définir avec précision 3 points :

  • Votre projet,
  • Votre positionnement,
  • Votre cible.

Sans quoi, vous pouvez passer à côté de l’essentiel et échouer.

“Dans mes premières années d’entrepreneuriat, je me suis rendu compte qu’en ne définissant pas avec soin les tenants et aboutissants de mes projets, j’utilisais mon énergie à mauvais escient”.
Manuel Mondésir


La passion, levier de l’entrepreneuriat ?

 

“Quel a été l’élément déclencheur pour que tu puisses te lancer ?”
Manuel Mondésir

“C’était l’inconfort.
J’étais sûre d’une chose, j’aimais mon domaine d’activité mais pour autant je ne me sentais pas totalement épanouie. Je voulais concevoir mon métier autrement, l’humaniser davantage”.
Cindy Rubal Hoyer


L’un des points clés de l’entrepreneuriat est d’étudier la concurrence afin de se différencier, de faire mieux.

 

“Lorsque je me suis lancée, je me suis interrogée sur comment je pourrais m’imposer dans un milieu fortement concurrentiel. Je n’ai pas cherché à me mettre en concurrence directe avec les entreprises leadeuses mais à faire la différence, à faire autrement.

J’ai voulu tenter ma chance”.
Cindy Rubal Hoyer


Soyez avant tout passionné par ce que vous faites.


“Tout objectif sera plus facilement atteint, si le travail nécessaire pour sa réalisation est accompli avec amour”.
Talal Ghosn

 

Faut-il être hyperqualifié pour donner vie à un projet ?


Pour vous lancer, ne cherchez pas la perfection.

Auquel cas, jamais vous ne démarrez ; car rien n’est parfait.

C’est pourquoi, n’attendez pas le moment idéal, car celui-ci n’existe pas !

Il ne subsiste que dans notre esprit.


“En démarrant dans l’entrepreneuriat, je me suis retrouvé par hasard à former.
C’est alors que je me suis rendu compte que j’adore ça !
Aujourd’hui j’ai fait du domaine de la formation, mon domaine d’activité”.
Manuel Mondésir


En réalité, partir de rien pour démarrer une activité, n’est pas une fatalité en soi.

L’essentiel est de savoir où l’on va.

 


“J’ai commencé avec 0€
 dans l’entreprenariat, c’était un véritable pari.
Je n’avais que la certitude de vouloir du changement dans ma vie.
Ma situation ne me convenait plus.
Pourtant j’étais salariée en CDI, j’avais le confort, l’argent, un travail qui me plaisait.
Pourquoi me sentais-je mal ?
J’étais dans une zone de confort inconfortable”.
Cindy Rubal Hoyer

 

4 mauvaises raisons de se lancer dans l’entrepreneuriat

Croire que le succès viendra immédiatement

Commencer une activité entrepreneuriale est avant tout un pari que vous faites sur vous et sur l’avenir.

Vous avez autant de chance de réussite que d’échec.

Véritablement, créer son entreprise exige beaucoup de patience, de travail et de persévérance.

C’est pourquoi, il faut être prêt à être émotionnellement détaché du résultat pour faire évoluer son activité à long terme.

“Rome ne s’est pas faite en un jour”
Manzoli

Imaginer qu’on sera totalement libre

Bien souvent, les personnes qui démarrent une activité en entrepreneuriat pensent gagner une liberté totale par rapport au salariat.

Cependant, les responsabilités d’un chef d’entreprise et d’un salarié sont loin d’être les mêmes… L’emploi du temps également…

Par ailleurs, il vous est désormais plus difficile de prendre des congés, car vous avez une entreprise à gérer et des employés à guider.

De même, au vu de toutes les casquettes que vous tenez, il est difficile de trouver quelqu’un pour assurer votre rôle en cas d’absence pour ordre de santé.

Infographie sur les différents types d'audience facebook

En réaction à une cause externe

Vous ne supportez plus vos responsables ? Vos collègues ?

L’entente entre l’ensemble des membres d’une entreprise est loin d’être simple.

Toutefois, ce n’est pas une raison suffisante pour quitter votre activité.

Il faut avant tout avoir un dessein.
Ne prenez pas de décisions hâtives que vous regretterez amèrement par la suite.

Dans d’autres cas, un événement externe peut s’avérer être un élément déclencheur.

Effectivement, il peut vous conduire à vivre la décision que vous aviez déjà prise au fond de vous :
“Être acteur du changement que vous voulez voir apparaître dans votre vie”.


Pour l’argent

Nul besoin de vous le répéter, l’avidité d’argent et la cupidité sont des désirs destructeurs qui vous conduisent à prendre de mauvaises décisions.

Par conséquent, en faire la raison motrice de votre projet, vous conduira à passer à côté de votre véritable “Pourquoi” et pourrait bien entraver votre bon jugement.


Comment savoir si notre projet a du sens ?

Le cercle de l’Ikigai

C’est un concept Japonais qui permet de faire une introspection sur soi-même.
Et ce, en mettant en lumière ce qui nous anime, notre “Ikigai”.

Effectivement, tous autant que nous sommes, nous recherchons notre voie.

Les cercles vertueux de ce concept, vous conduisent à faire le point autour de 4 thématiques :

  • Votre passion,
  • Votre mission,
  • Votre vocation,
  • Votre profession.

Ainsi, la jonction des 4 cercles vous permet de trouver votre appel.

Comment définir son dessein ?

 

Pour construire votre projet, il est important de matérialiser vos pensées, écrivez !

Tout d’abord, notez l’ensemble de vos idées.
Cela
vous permettra d’y voir plus clair.

Ensuite, listez tous les éléments envisageables compte tenu de votre situation actuelle.
Mais également, ceux qui peuvent paraître plus ambitieux.

Dès lors, visualisez vos objectifs à court et long terme.

Effectivement, il est essentiel que vous ayez une direction.


“Je savais ce que je voulais et ce qui ne me convenait pas.
Assez rapidement, je me suis dit, tu te poses et tu écris pour savoir ce que tu vas faire.
Cela m’a permis de mettre en lumière ma valeur ajoutée, ce que j’allais apporter de plus”.
Cindy Rubal Hoyer

 

Écrire

 

Ai-je l’étoffe d’un porteur de projet ?


Nul ne peut savoir avant d’avoir essayé.

Comme vu précédemment, il n’est pas nécessaire de détenir d’innombrables qualifications pour entreprendre.

Il faut avant tout croire en vous et persévérer.


“Je savais juste que je voulais partir. Je me suis dit que c’était maintenant ou jamais.
3 semaines après avoir quitté mon CDI, j’avais déjà créé mon entreprise”.
Cindy Rubal Hoyer


L’accompagnement, une aide permettant la maturation de vos projets


Bien souvent, en commençant une activité nous pensons être seuls.

Nous en oublions, que tout comme nous, des personnes, des professionnels sont déjà passés par là.

C’est pourquoi, il est judicieux de les solliciter pour obtenir les meilleurs conseils possibles et éviter certaines erreurs.

En somme, il s’agit pour vous, de tirer profit de leurs expériences afin de définir au mieux vos projets.

Aujourd’hui, il existe de plus en plus de dispositifs d’accompagnement pour les personnes désireuses d’entreprendre; tels que les incubateurs d’entreprises.

Par ailleurs, aller à la rencontre d’experts dans leur domaine vous permettra de constituer votre réseau.

 “J’ai aussi échangé avec des professionnels.
Ces personnes sont assez ouvertes pour parler de leurs expériences.
Si j’ai échangé avec ces derniers, c’était aussi pour savoir si ce que j’allais proposer était quelque chose qui pouvait intéresser.
Véritablement, Il faut reconnaître qu’on a des limites et qu’on ne peut pas tout faire par soi-même.
De
cette façon, nous pouvons nous concentrer sur l’essentiel”.
Cindy Rubal Hoyer

Accomp


Y a-t-il un laps de temps idéal pour concrétiser un projet ?


Toute élaboration d’un canevas implique le facteur temps.

Effectivement, il est important de se fixer une date butoir, autrement dit une “deadline”.

Le fait d’avoir une échéance, nous donne une certaine conduite.
Et ce, pour réaliser nos tâches en temps et en heure.
Mais également, pour éviter la procrastination “j’ai encore le temps”, “je le ferai plus tard”.

Finalement, il s’agit d’un moyen pour rester productif, motivé et méthodique.

“J’ai fait les choses au fur et à mesure.
J’ai développé les parties les plus atteignables rapidement.
Les éléments qui nécessitaient plus de prises de risques, je les ai réalisés par la suite”.
Cindy Rubal Hoyer


Comment définir son positionnement, sa niche ?


Rappelons que, le positionnement se définit comme, l’image qu’ont les consommateurs de votre produit et/ou service.

Une niche est un marché très étroit s’adressant à un segment spécifique de clientèle.

En conséquence, les produits et services qui se trouvent sur ce marché sont très différenciés.

 

“Créer un produit et/ou service pour tout le monde, s’est finalement, ne le créer pour personne.
Lorsqu’on décide d’entreprendre, il faut éviter la commodité.

Il faut penser à un segment client suffisamment réduit, autrement dit à un marché de niche, pour pouvoir imaginer et développer le produit qui satisfera parfaitement celui-ci.

À l’inverse, définir un segment trop généraliste nous conduit à être parmi les autres et à ne pas nous distinguer de la concurrence.

(Il s’agit là, du phénomène de mass market, qui est le strict opposé du marché de niche)”.
Manuel Mondésir 


Cela va sans dire, que pour définir votre positionnement il vous faut avant tout étudier votre marché et la concurrence présente au sein de celui-ci.

De plus, aller à la rencontre de votre potentielle clientèle est un bon moyen d’entrevoir les réels problématiques et besoins de ces derniers.

Ainsi, vous aurez d’autant plus d’éléments et d’informations tangibles pour mener à bien votre ambition.


“Le piège pour un entrepreneur est de s’adresser aux mauvaises personnes.
En ciblant votre public, vous économisez du temps et de l’énergie”.
Manuel Mondésir

 

Conclusion


Finalement, nous pouvons retenir que pour choisir la bonne niche et le bon projet il est impératif de :

  • Vous faire confiance,
  • Osez sortir de votre zone de confort (ce ne sera source que d’enrichissement pour vous),
  • Vous lancez pour les bonnes raisons,
  • Matérialisez vos idées en écrivant, en prenant des notes,
  • Vous distinguez, apporter votre plus-value sur le marché,
  • Cibler le bon public,
  • Vous entourer des bonnes personnes, construire votre réseau.

Recevez le catalogue de formation ↓